Compte rendu Salon International O.S.E / jour 1

Date : Mercredi, 12 Septembre 2018
Objet : Lancement du Salon OSE
Site : Chambre du Commerce et de l’Industrie du Bénin
Nombre de participants : 658 personnes 


Les activités ont démarré à 8 heures à la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Bénin avec l’installation et l’ouverture des stands. A 09 heures 30, l’appel pour rejoindre la séance d’orientation a été lancé et la majorité des visiteurs et participants a été convié à la salle de conférence. La séance d’orientation dont le but était de trouver comment bénéficier du salon, s’est ouverte à 10 heures 10 sous la direction du Coordonnateur du salon O.S.E, Monsieur MIGAN et de Monsieur GBAGUIDI.
Pendant la séance, les visiteurs et participants ont posé leurs diverses préoccupations et leurs différentes attentes du salon. Elle a donc pris fin à 11 heures 48 minutes et le salon a continué avec les animations et la découverte des stands.
A 13heures 30 minutes, les participants ont été conviés à rejoindre la salle de conférence pour la cérémonie d’ouverture qui a débutée à 14 heures 20 min avec l’arrivée du ministre accompagné de son Directeur de cabinet, du DG APIEX et de la deuxième présidente de la CCIB.
Cette cérémonie d’ouverture a été marquée par plusieurs allocutions sous la direction du maitre de cérémonie, le coordonnateur Mr MIGAN.

L’Allocution de Monsieur Valère OGOUYEMI


Les allocutions ont débutées avec Monsieur OGOUYEMI, Promoteur du salon, qui a l’entame adresse des remerciements à l’endroit du Ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi, des différentes personnalités présentes et à tous les participants à divers niveau.
Il a présenté ensuite les divers objectifs du salon O.S.E, dont le principal est l’apport de réponses adéquates aux différentes préoccupations desstarts-up, des jeunes entrepreneurs et chefs d’entreprises, afin d’aboutir à la mise en place d’une plateforme dynamique disponible pour mieux les  accompagner. Il a fini son allocution en remerciant tous les participants et en leur souhaitant de profiter pleinement dudit salon et des belles opportunités qui en découleront.

L’Allocution du DGA du FNPEEJ Mr BOCODAHO Alexis


Ce dernier a commencé son allocution en adressant ses remerciements à tous les participants pour leur déplacement massif dans le cadre de ce salon qui a été organisé dans le but de trouver une réelle solution au problème de chômage des jeunes et aux difficultés des entrepreneurs.

Allocution de Mme AWAOU CODJO ALABI, 2éme vice-présidente de la CCIB


Madame AWAOU adresse ses mots de bienvenu à l’endroit de tous les participants et personnalités présentes. Elle continue en assurant la disponibilité de la CCIB à accompagner le salon car consciente de son importance dans la politique de lutte contre le chômage et d’aider l’entrepreneuriat au Bénin. Pour clore, elle réitère la disponibilité de la CCIB  à accompagner la mise en œuvre des grandes décisions issues de ce salon.

Allocution du DG APIEX, Mr Laurent GANGBESS


Il a exposé en premier lieu les objectifs de l’APIEX et en particulier ses nouvelles visions à l’endroit des jeunes dont :
  • La réduction de la durée de création d’une Entreprise actuellement entre 10 et 15 jours à 4h avant la fin de l’année 2018.
  • L’accompagnement des entreprises afin d’assurer leur durée de vie dans le temps
  • La promotion des entreprises.
Il estime que l’on doit promouvoir la destination Bénin comme référence pour le business afin d’attirer et faciliter les investissements avec la suppression des taxes sur les importations.Pour finir ilrappelle que l’APIEX sera au service des Entrepreneurs et non l’inverse.

Allocution du Ministre Modeste KEREKOU


Monsieur Le Ministre Modeste KEREKOU a commencé son allocution d’ouverture en exprimant qu’au départ des échanges avec les organisateurs  il était réticent pour accompagner l’initiative car le projet se présentait comme un énième salon de l’entrepreneuriat. Mais il a compris après les explications des organisateurs que l’approche était différente et espère qu’il se réitère et se distingue des autres.
Il a en outre mis l’accent sur le fait que malgré les efforts fournis par les diverses agences et structures étatiques pour accompagner les PME, ces dernières n’ont toujours pas les bonnes informations. Pour cela :
  • Il incite les Entrepreneurs à aller à la recherche des informations et des opportunités existantes auprès de ces structures et celles prévues par le PAG.

Il a mis un accent particulier sur l’innovation et reconnait que les PME représentent le moteur du développement et se doivent d’innover sur tous les plans, ce qui est essentiel pour leur accroissement et leur survie dans le temps.Par ailleurs, il encourage la création d’un creuset d’échange d’expériences et d’opportunités entre les PME.

Il souligne ensuite que les problèmes des PME au Bénin et dans le monde sont multiples et surtout la question du financement des PME. Il estime néanmoins qu’au-delà du financement, il y a aussi les problèmes d’organisation et d’accompagnement des PME. La nécessité d’établir donc de nouvelles règles pour permettre l’éclosion d’un système Entrepreneurial favorable aux PME et de s’assurer qu’elles font des affaires  rentables  s’impose. En un mot, il s’agit de l’assainissement du climat des affaires par la prise des mesures et lois pour favoriser cela.
Sur ces mots, il a lancé officiellement le salon international OSE en souhaitant qu’au terme de celui-ci, tous les chefs d’entreprise et les différents participants repartent avec un plus.

Allocution de Monsieur Valère DG deALIDE Finance


Ce dernier vint clôturer cette cérémonie en mettant l’accent sur l’importance d’aller vers les structures pour s’informer sur les différentes mesures mises en place pour accompagner les PME.
A la fin des diverses allocutions, quelques questions ont été posées par les participants auxquelles les réponses appropriées ont été apportées avant la visite des stands par le ministre et sa suite.
A la sortie de la cérémonie, le ministre à fait le tour de quelques stands et le Dg APIEX étant disponible, a discuté pendant 40 minutes avec les participants.


Premier Panel : Les réalités des entrepreneurs et des entreprises, animé par les panélistes M M’POH, DG PIVOTECH, ANaPI, LOLO ANDOCHE et modéré par Mr MIGAN

A l’entame de ce premier panel de la soirée qui a débuté à 16 heures 30 minutes, chaque acteur a fait l’historique de son Entreprise et la question principale qui se posait était de savoir quels étaient les réalités qu’ils vivaient en tant qu’entrepreneurs et en tant qu’entreprises.
A cette réponse :
  • LOLO ANDOCHE reconnait être ignorant du contexte actuel mais estime néanmoins que vu la portée de l’information aujourd’hui, les conditions sont favorables pour entreprendre malgré la difficulté que représente la main d’œuvre.
  • ANaPI affirme que c’est facile d’entreprendre aujourd’hui. Il a mis l’accent sur le fait que tout Entrepreneur, pour réussir doit connaitre et maîtriser son domaine et surtout protéger la marque du produit qu’il commercialise.
  • PIVOTECH quand à lui, tout en acquiesçant les propos de ses prédécesseurs a tenu à mettre un accent particulier sur le fait que pour réussir dans l’entrepreneuriat, il faille avoir un mental d’acier. Il a relevé un certain nombre de fléaux auxquels sont confrontés les entrepreneurs à savoir : les difficultés d’ordre fiscal, l’ignorance des règles et lois, etc. Il finit en encourageant les jeunes à entreprendre malgré les difficultés qui pour lui ne sont pas insurmontables.

Panel 2 :Les difficultés des entrepreneurs

Ce panel a été conduit par Madame Tanya OKANLA accompagnée de Mme Carmen BIDOSSESSI, Mme Kadidjath CHITOU, Mr Mohamed et Mr M’POH
L’objectif de ce panel est de relever les difficultés rencontrées par les entrepreneurs et apporter des solutions.
Des diverses discussions menées par les panélistes il a été retenu que les Entrepreneurs sont confrontés à de multiples difficultés parmi lesquelles nous pouvons citer:
  • Les difficultés de la diaspora à entreprendre au pays ;
  • Le manque de financement ;
  • La disposition du modèle carrière dans les entreprises;
  • Le manque de technicité de la part des Entrepreneurs ;
  • La défaillance du cadre social à l’endroit des femmes ;
  • La crainte de l’échec ;
  • Le manque d’innovation ;
  • L’inaccessibilité du marché ;
  • L’éducation
  • Etc.
A ces difficultés relevées, les panélistes ont essayé d’apporter des solutions. Il a été souligné que les Entrepreneurs doivent : 
  • Mûrir leurs réflexions ;
  • Convaincre l’environnement proches et les clients potentiels de l’utilité du projet ;
  • Développer la relation entrepreneur- salariés ;
  • Développer le management participatif ;
  • Trouver des collaborateurs fidèles ;
  • Connaitre le marché ;
  • Sensibiliser la masse ;
  • Avoir la passion et la persévérance.
Cette première journée du salon a pris fin avec le Business afterwork qui s’est déroulé au restaurant bar l’imprévu à partir de 19h. C’était plus un échange entre professionnels afin de découvrir les innovations de certaines starts up et entreprises. Ce creuset a pris fin à 21h avec un échange de contacts.